Les formations

Formations Auxilia CRP - Travailleurs handicapés

Le Centre de Rééducation Professionnelle propose 4 formations qualifiantes, validées par des titres professionnels de niveau IV (Bac Pro) et V (CAP/BEP) délivrés par le Ministère du Travail.

 

À côté des 4 formations qualifiantes, le CRP propose 2 parcours pré-qualifiants :

Le CRP propose une prestation d'accompagnement visant à l'élaboration d'un nouveau projet d’orientation professionnelle.

D'une durée de 6 mois, ce stage intègre des actions de remise à niveau, de ré-entrainement aux apprentissages, de redynamisation et d'élaboration d'un projet professionnel.

Objectif de permettre à chaque personne de construire un projet professionnel réaliste prenant en compte ses aptitudes, ses potentiels, ses goûts et l'environnement socio-économique.

D’une durée de 9 mois

 

PROCHAINES VISITES DU CENTRE :

MARDI 14 AOÛT 2018
MARDI 4
SEPTEMBRE 2018

 

Une fois par mois, une demi-journée est organisée pour l’ensemble des formations à l’intention des personnes en situation de handicap et en cours d’orientation. La visite de centre commence à 14h et se déroule en deux temps : une réunion collective et une visite des locaux.

Pour y participer, l’inscription est obligatoire. Pour cela, il suffit de nous contacter au 01 55 69 31 30 .

 

 

 

 

Le CRP AUXILIA ne vous propose pas la formation que vous recherchez ?

Nous vous invitons à consulter le site FAGERH : notre réseau national réunit 80 établissements et propose des formations qualifiantes sur 180 métiers.

À découvrir aussi...

  • CRP : Retour sur la rencontre du 12 avril 2018

    La rencontre du 12 avril dernier dans les locaux du CRP portait sur les perspectives de reclassement des travailleurs en situation de handicap .

  • Une belle réussite !

    CRP : Tous les stagiaires du groupe EAA 1016 ont obtenu le Titre Professionnel.

  • L'atelier théâtre du CRP

    L’atelier théâtre du CRP de Nanterre fonctionne maintenant depuis plus de dix ans. Actuellement, il est animé par Fabienne Vette.

    (Article paru dans La Lettre d'Auxilia de janvier 2018)