Actualités

07/02/2018

L'atelier théâtre du CRP

Fabienne Vette anime un atelier théatre au CRP depuis mars 2010. Son regard de comédienne professionnelle et expérimentée et les quatre témoignages de stagiaires qui l’illustrent, nous permettent non seulement de comprendre le but recherché, mais aussi de constater qu’il va bien au-delà.

 

Comédienne, je fais du théâtre depuis 1996, et c’est en 2001 que j’ai décidé d’en faire mon métier.
La pratique du théâtre, que ce soit en amateure ou en professionnelle, m’a fait progresser en tant que comédienne, mais aussi, en tant qu’être humain. Je dirais que cela m’a permis d’être plus en accord avec ce que je suis.
Qu’est-ce que pratiquer le théâtre ? C’est se mettre à disposition - corps et âme - pour endosser un personnage et raconter une histoire, et par conséquent, c’est le faire, tel que l’on est, avec les moyens dont on dispose.
Chez Auxilia, la formation DÉCLIC est un sas qui, avant de prendre un nouveau départ, permet de faire le point, de se remettre à niveau, de se reconnecter avec le monde du travail tout en apprivoisant ou ré-apprivoisant ce corps qui a changé avec le handicap.

L’atelier théâtre-communication va dans ce sens, c’est à la fois un travail personnel et une aventure de groupe, pour ne pas dire de troupe, avec tout ce que cela implique de moments intenses de recherches, de trouvailles, de constructions, de joies, de doutes, de désaccords, d’espoirs... Pour exemple, ces stagiaires qui, à chacune des dernières séances, m’annonçaient qu’ils ne pourraient pas présenter la pièce en raison des trop fortes tensions qui existaient entre eux, et qu’il fallait « pousser » doucement dans le travail de répétition, car l’échéance approchait, et qui, après la présentation m’ont dit à quel point ils étaient heureux : « c’est comme si la représentation avait effacé tous les différends ! » (je cite).

Ce travail progresse au travers d’exercices de relaxation, d’improvisation non parlée (seul ou à plusieurs), puis d’improvisation parlée (seul ou à plusieurs), d’exercices de lecture, de diction, pour finir avec l’élaboration et l’écriture d’un projet collectif qui sera clôturé par la présentation de ce projet devant un public : une représentation théâtrale.
Ce processus aide chacun à explorer ses possibilités, à les développer, à en découvrir d’autres… et permet également de laisser libre court à l’imagination et à la fantaisie.
Comme ce n’est pas une démarche spontanée de la part des stagiaires, l’atelier théâtre-communication est obligatoire dans le programme proposé en DÉCLIC, il peut exister des réticences, des doutes quant aux bienfaits que peut produire ce travail. Pourtant, presque tous font d’énormes progrès tout au long de cet atelier, et il arrive même pour les plus sceptiques, que le ‘’déclic’’ ne se produise que le jour de la représentation. L’essentiel, c’est qu’il ait lieu…
Il faut préciser que le partage d’un tel travail avec un public est un moment particulier, très privilégié et indispensable. C’est certainement lié à l’écoute du public qui est tout à fait palpable et porteuse. Ce retour du public fait aux comédiens est, généralement, positif et valorisant.
Une pièce n’est pas faite pour être jouée devant une salle vide.
À la fin de ce parcours, j’encourage les stagiaires, s’ils en ont la possibilité, à trouver un atelier de théâtre amateur et à continuer à pratiquer cette activité.

Fabienne Vette, formatrice CRP

Quelques témoignages :

"Timide et introverti, il m’a fallu beaucoup d’efforts pour venir à l’atelier théâtre. Je ne comprenais pas pourquoi cet atelier était obligatoire pour la remise à niveau. Peu à peu, j’y suis allé avec enthousiasme. Cet atelier m’a permis de me dépasser, et aussi de mieux poser ma voix (pour quelqu’un de timide comme moi, ça aide !). De plus, dans cet atelier, on se divertit et on oublie un peu le travail et le stress de la semaine.
Cela a aussi permis de souder le groupe, et, malgré nos différences, nous avons réussi en un minimum de temps à monter une pièce et à la présenter en fin de parcours.
Dans une formation de remise à niveau, cette expérience est indispensable, pour la confiance en soi et la gestion du stress (particulièrement bénéfique dans un entretien professionnel !), mais aussi pour la détente et le plaisir de partager avec les collègues.
Une très belle expérience. "

Alexandre A.

"C’est grâce au théâtre que j’ai pu faire un travail sur moi-même : je suis très timide et le théâtre m’a permis d’apprendre à m’exprimer en public, et ainsi j’ai pu prendre confiance en moi."

A.Z

"J’ai fait du théâtre à l’occasion de la formation DECLIC, ce que je n’avais jamais fait avant et cela m’a beaucoup apporté. J’ai appris à lire tout haut, à articuler, à bien prononcer. J’ai aussi appris à garder le silence au lieu d’intervenir sans raison, à me retenir de rire quand ce n’est pas le moment, à savoir écouter les réactions des autres, à me présenter en public.
Mais surtout j’ai plus confiance en moi et maintenant je sais que je suis capable d’apprendre et de créer quelque chose par moi-même."

Maria Neves

Après avoir passé trois ans et demi sans contact avec le monde professionnel, ces six mois de théâtre, pratiqué dans le cadre du programme DECLIC, m’ont aidé à casser les barrières de ma timidité et m’ont donné plus d’assurance pour m’exprimer et pour parler en public, ce qui m’a été utile notamment pour mes rendez-vous dans ma recherche de stage.

Eduardo R. Rocha

Partager :  

Les derniers articles

  • Le CHRS Auxilia lance un appel aux dons

    Afin de pouvoir accueillir des personnes sans domicile dans les meilleures conditions possibles, le CHRS Auxilia lance un appel aux dons.  Nous aurions besoin de linge de maison (serviette, drap, couette, couverture, oreiller…), de produits artistiques (peinture, feutre, stylo, crayon, feuille…) mais aussi de vaisselle.

  • ILLETTRISME

    Accompagner un illettré sur le chemin du savoir-lire

    Par Monique Girardet, bénévole Auxilia depuis 2004, membre du conseil pédagogique de l'EAD.

  • Prison et liens familiaux

    Le maintien des liens familiaux en prison est une des conditions nécessaires à la réinsertion des personnes détenues.

    Par J-M.Vicens

  • CHU ALTHO Auxilia

    Le jeudi 7 juin 2018, l’équipe du CHU ALTHO a organisé des portes ouvertes en présence de son équipe, le président et le directeur associatif d'Auxilia et des partenaires.

  • La Lettre d'Auxilia N° 17 - Mot du président

    NUMÉRIQUE: nouveau défi pour AUXILIA

    La Lettre Auxilia, magazine trimestriel

    Éditorial - Par Guy Larible, président Auxilia