Actualités

12/07/2018

CHU ALTHO Auxilia

CHU ALTHO : Centre d’Hébergement d’Urgence Alternatif à l’Hôtel

Le CHU ALTHO Auxilia a ouvert ses portes en novembre 2015 et a installé ses bureaux à Bagneux au 18 rue Charles Michel en mars 2018.
Le jeudi 7 juin 2018, l’équipe du CHU ALTHO a organisé des portes ouvertes en présence de ses membres : Élodie Fuentes, Claire Dassonneville, éducatrices spécialisées, et Loïc Renaud, chef de service.
Étaient également présents Guy Larible, président de l’association, François Velay, directeur associatif, et Anne Catherine Ducarteron, directrice adjointe du Pôle Hébergement et Insertion.
Nous avons pu recevoir quelques partenaires du CHU ALTHO (des centres communaux d’action sociale, des centres de santé, des écoles et des associations caritatives) avec qui nous travaillons dans le cadre de l’accompagnement des familles. Une présentation du service et de ses missions a été exposée, suivie d’un échange sur nos actions respectives et communes.

 

Le CHU ALTHO Auxilia a été ouvert suite à un appel à projets, dans le cadre de la résorption des nuitées hôtelières, pour la création de places d’hébergement d’urgence pour familles en Île-de-France.
Le service a un agrément de la DRIHL (direction régionale et interdépartementale de l’hébergement et du logement) pour l’accueil de 51 personnes. Cela représente actuellement 19 mères avec enfants répartis dans dix appartements dans les communes d’Antony, Bagneux, Fontenay-aux-Roses et Châtenay-Malabry. La typologie des familles varie de un à trois enfants.
Le projet de l’association était de rester sur sa spécificité, à savoir l’accueil des femmes. Celles que nous accueillons peuvent avoir jusqu’à 50 ans et les enfants jusqu’à 18 ans.

 

L’ensemble des femmes accompagnées par notre service bénéficie actuellement d’un titre de séjour ou de la nationalité française.
Nous pratiquons l’accueil inconditionnel. En effet, le cahier des charges pour les CHU ALTHO a été clair. À la différence des CHRS (centres d’hébergement et de réinsertion sociale), nous n’avons pas le choix d’admettre ou non. Nous proposons un entretien d’information et d’accueil à l’entrée de la famille.
Les candidatures sont exclusivement proposées par l’intermédiaire du SIAO 92 (service intégré d’accueil et d’orientation) qui oriente les familles dans notre structure en fonction de la typologie des places dont nous disposons.
L’équipe du CHU ALTHO est constituée d’un chef de service, de deux éducatrices spécialisées ; les fonctions de direction, de secrétariat et de logistique sont mutualisées avec l’ensemble des structures du pôle Hébergement et Insertion.
La mission du service est de prendre en charge de manière globale les familles orientées par le SIAO, d’accompagner les familles dans l’ensemble des aspects de leur vie avec, pour objectif, une insertion socio-professionnelle : accès aux droits, à l’emploi, à la formation, accès à un logement ou à un hébergement adapté. Il s’agit également de proposer une aide à la parentalité et un soutien aux personnes dans leur projet.
Les sorties du dispositif peuvent être le logement autonome de type HLM, le logement en intermédiation locative (Solibail), un centre d’hébergement et de réinsertion sociale ou un centre maternel.
L’équipe propose aux résidentes du CHU et à leur famille un accompagnement social global. Nous pouvons intervenir et accompagner les personnes sur l’ensemble des aspects de leur vie : santé somatique et psychique, retour à l’emploi, savoir habiter, éducation des enfants, loisirs...

Ce travail est mis en œuvre au travers d’entretiens au bureau, d’accompagnement auprès des partenaires en fonction des besoins de la famille et de l’autonomie de celle-ci, mais aussi par l’organisation de visites à domicile dans les appartements.
La durée de prise en charge est de trois mois renouvelable. Nous contractualisons donc tous les trois mois la poursuite de la prise en charge avec les résidentes par la signature d’un contrat de séjour et par la rédaction d’un projet individualisé d’accompagnement. La durée moyenne de prise en charge est de 281 jours depuis l’ouverture du service.
Concernant la sortie du dispositif, treize familles sont sorties : deux en logement autonome, quatre en intermédiation locative, une en CHRS, cinq en départ volontaire et une en fin de prise en charge.
Familles en attente d’une orientation : deux sont positionnées sur du logement et trois en Solibail.
Le processus de positionnement et de départ du CHU ALTHO peut être relativement long. En effet, peu de femmes travaillent à l’entrée au CHU ALTHO.
Faute de places, la question du mode de garde pour les enfants est complexe, principalement pour les enfants de moins de 3 ans qui ne peuvent être scolarisés. Cette question est souvent un frein pour l’accès à la formation ou à l’emploi.
S’ajoute à cette difficulté, un positionnement avec des délais relativement longs. En effet, un délai de plusieurs mois peut s’écouler avant que la famille ne reçoive une proposition de relogement via le SIAO.
Les familles doivent aussi reconstruire un ancrage local. La grande majorité des familles étaient prises en charge dans des hôtels au nord du département et, parfois même, dans d’autres départements comme la Seine-et-Marne ou la Seine-Saint-Denis. Pour certaines, l’orientation en CHU ALTHO se fait après plusieurs années de prise en charge et d’accueil en hôtel.

Un travail de création du lien avec la famille se met en place avec l’équipe éducative et, plus particulièrement, avec l’éducatrice référente de la famille. Les éducatrices accompagnent les mères pour les démarches d’inscription dans les écoles, dans la recherche d’un mode de garde adapté pour les plus jeunes et dans la découverte du nouvel environnement géographique.
Nous faisons aussi le constat que la cohabitation dans les appartements n’est pas un long fleuve tranquille, nous rencontrons parfois des difficultés de compréhension et de comportement liées à la culture, à la langue d’origine, mais aussi face aux situations individuelles de chaque famille. Un travail de médiation est mis en place par l’équipe afin de réguler les tensions et conflits pour aider à trouver des solutions, l’objectif étant de permettre des cohabitations apaisées.
Pour conclure,  le temps d’accueil et d’accompagnement des familles au CHU ALTHO Auxilia n’est pas l’aboutissement du parcours de la famille, c’est un point d’étape qui doit lui permettre de trouver les ressources nécessaires pour acquérir la stabilité suffisante pour recouvrer une vie autonome.

 

Loïc Renaud, Chef de Service,
Pôle Hébergement et Insertion CHU ALTHO

Partager :  

Les derniers articles