Actualités

28/01/2020

Vu au théâtre « Comparution immédiate II ...

Comparution immédiate II. Une loterie nationale ?

de : Dominique Simonnot, mise en scène : Michel Didym, assistant à la mise en scène : Yves Storper, collaboration artistique et interprétation : Bruno Ricci

 

▪ A Paris (VIIIe), au Théâtre du Rond-Point jusqu’au 2 février (20 h 30 du mardi au samedi, 15 h 30 le dimanche).
▪ A Grasse (06), les 4 et 5 février.

 

On a beau le savoir et être encore averti alors que va débuter le spectacle, on a du mal à garder ça en tête : tout ce qu’on entend là sort d’un prétoire.

Le texte de « Comparution immédiate II » n’est pas le fruit de l’imagination d’un écrivain à la plume savoureuse. Non, il a été « écrit », si l’on peut dire, par tous ces « acteurs » – juges, greffiers, avocats, procureurs et bien sûr prévenus - qui peuplent les audiences judiciaires.

Dominique Simonnot, journaliste spécialisée dans les affaires judiciaires, promène depuis plus de vingt ans, pour Libération puis le Canard enchaîné, son carnet de notes dans tous les tribunaux de France. Audiences pour vols, violences, délits routiers, ivresses, trafics ou autres délits, elle a scrupuleusement recueilli ces propos souvent échangés à la vitesse d’une mitraillette. A la vitesse, surtout, d’une justice expéditive comme l’est par nature cette justice ordinaire, justice du pauvre disent certains, qu’est la comparution immédiate.

Habile à passer spontanément d’un personnage à l’autre, Bruno Ricci se fait tour à tour président tranchant, procureur s’essayant au comique, huissier fourbu sous la tâche, avocat en colère ou totalement détaché, prévenu roublard ou psychotique profond, c’est selon… Aussi sobre que le décor est froid, l’acteur, seul en scène, nous fait sourire, parfois rire. Nous émeut ou nous révolte face à tant de bêtise, voire de folie, tant d’absurdités ou des lâchetés. Celles des prévenus comme celles des professionnels de la justice. Celles de la justice tout court comme celles de notre société finalement.

« Un an ferme », « six mois », « deux ans ferme dont six mois avec sursis »…  Les peines tombent et s’enchaînent, froides et implacables. Seules bulles d’oxygène, ici et là, des textes de détenus ou repris de justice lus ou déclamés par Bruno Ricci. Comme un écho à ceux qu’Auxilia a publiés récemment dans sa Lettre trimestrielle.

L’authenticité est la même. Mais selon les registres, dialogues d’audience ou écrits du cœur, le monde qu’elle nous offre à voir est noir ou lumineux.

« Comparution immédiate II. Une loterie nationale ? »
Mis en scène par Michel Didym, interprété par Bruno Ricci, d’après « Les chroniques judiciaires » de Dominique Simonnot.

 

 

Par Alain PETIOT,  administrateur, Correspondant de prison Auxilia

 

 

> Sur le même thème, le dernier livre de Dominique Simonnot : « Coups de barre. Justice et injustices en France », au Seuil. Paru en novembre 2019. 304 pages. 18,00€.

 

 

Partager :  

Les derniers articles

  • COVID 19 - Fabrication de masques en prison

    Des détenus de 8 établissements pénitentiaires fabriquent des masques en tissu, destinés aux services judiciaires et pénitentiaires. C'est un geste collectif citoyen qui mérite d'être signalé !

     

    Par Nicole, bénévole Auxilia

  • Alessandra FLAHAULT, nouvelle directrice d'Auxilia

    Alessandra Flahault vient de rejoindre la mission d'Auxilia, démarrée par Marguerite RIVARD et Marguerite PELECIER en 1929...

    Elle succède à François Velay en tant que directrice associative. 

  • Réinsertion temporairement inaccessible

    Entretien avec Stéphane A.

    Incarcéré à la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis fin 2014. Libéré en 2019, il s'emploie à apporter son aide aux détenus via son engagement professionnel au sein de l'association Auxilia EAD (Enseignement à distance).

     

    Propos recueillis par Denise Cabelli

  • Hauts de Seine 92 - Accueils de jour ouverts

    Accueils de jour ouverts sur le département des Hauts de Seine (92) pendant la période de confinement liée à la crise sanitaire du Covid-19

     

  • Soutenir les apprenants en prison grâce aux ondes

    Soutenir les apprenants en prison grace aux ondes ...