Actualités

05/02/2021

Sept stagiaires valident leur Certificat Voltaire

En parallèle à leur formation professionnalisante et certifiante, sept stagiaires du Centre de Réadaptation professionnelle Auxilia, viennent de valider leur Certificat Voltaire.

 

C’est l’occasion pour nous de vous présenter le Projet Voltaire.

 

En cette matinée fraiche du 12 janvier, nos candidats très motivés se sont installés devant un ordinateur du Centre Auxilia. Chacun, suivant les consignes précises de l’assistante de direction Soumaya, a pu se connecter à sa session grâce à son identifiant et son mot de passe.

L’examen qui a duré trois heures, a commencé par une courte dictée de trois phrases. Ensuite, les stagiaires, très concentrés, ont dû répondre à un QCM (Questionnaire à Choix Multiples) composé de 195 phrases au sein desquelles, il fallait identifier les fautes d’orthographe. Quatre choix étaient proposés. Dans chaque phrase, il pouvait y avoir entre 0 et 3 erreurs, portant sur des difficultés d’ordre sémantique, lexical ou syntaxique. 

À noter que chaque candidat avait un sujet différent. 

Félicitations à Isabelle, Bouchra, Alain, Mansouria, Thérèse, Djamila, et Alassane qui ont obtenu de très bons résultats. Les conseils des formateurs et leurs efforts d’entraînement sur la plateforme Projet Voltaire durant près d’un an ont porté leurs fruits.

Afin d’en savoir plus sur le Certificat Voltaire, j’ai recueilli les impressions de plusieurs des stagiaires.

Tout d’abord, je leur ai demandé quelle avait été leur motivation pour s’inscrire à cette épreuve. Pour Bouchra et Alain, c’était le moyen d’évaluer leur niveau en langue française. Alassane, de son côté, a été porté par sa passion pour la grammaire et l’orthographe. Enfin l’objectif d’Isabelle était d’améliorer son niveau de français.

Ensuite, j’ai souhaité connaître leur méthode de préparation. Alassane s’est entraîné à l’aide des exercices en ligne. Pour sa part, Bouchra ne s’est pas préparée à cette épreuve, parce que son but était simplement de connaitre son niveau cognitif de la langue française. Enfin, Isabelle et Alain se sont préparés durant les formations Déclic puis Employé(e) administratif(ve) et d’accueil (EAA), ce qui leur a permis de mieux apprendre et de corriger leurs fautes.

Enfin, je les ai questionnés sur leur ressenti de la journée d’examen. D’un commun accord, ils ont tous été satisfaits, car l’épreuve était très bien organisée. Bouchra a rajouté qu’elle était à l’aise, car elle a eu largement le temps de répondre à toutes les questions. Enfin, Alassane reconnait avoir trouvé certaines phrases difficiles, car il ne connaissait pas toutes les règles grammaticales.                                                               

Ces résultats, attestant du niveau en orthographe, sont importants, car ils pourront trouver leur place dans le CV des candidats, ce qui sera un ‘’plus’’ précieux pour leur recherche d’emploi. 

Je me suis demandé pourquoi les créateurs de cette plateforme de e-learning avaient choisi le nom de Voltaire pour leur projet. Voici la réponse de Léa Mélia, chargée de communication du Projet Voltaire : « Ce nom de Voltaire a été choisi pour renvoyer au Siècle des Lumières. Les philosophes de ce siècle, dont Voltaire, ont appuyé leur volonté d’aider l’émancipation de la population à travers la liberté de penser et de s’exprimer. Le Projet Voltaire partage les mêmes valeurs et a pour but d’offrir aux utilisateurs une confiance et une liberté d’expression grâce à la maîtrise de la langue française. »

Le Projet Voltaire est un excellent moyen d’améliorer son orthographe. C’est un service en ligne très complet de formation à l’orthographe destiné à tous les âges et à tous les niveaux (même les personnes non francophones). Il permet d’évaluer son niveau afin de choisir le module le mieux adapté à ses besoins, chacun évoluant à son rythme.

C’est un outil auquel ont déjà eu recours plus de 6 millions d’utilisateurs (particuliers, salariés, demandeurs d’emploi, entreprises, orthophonistes, écoles primaires, enseignement secondaire, enseignement supérieur, organismes de formation).

Ce projet repose sur la technologie de l’Ancrage mémoriel qui permet de faire mémoriser durablement une information à une personne. Cette intelligence artificielle est capable d’établir le profil de mémorisation de l’utilisateur ainsi que son niveau initial de connaissance et cela dès le 1er exercice. Le bénéficiaire est ainsi dirigé automatiquement vers un parcours entièrement personnalisé à même de corriger ses lacunes. Le Certificat Voltaire est un moyen de valoriser ses compétences en orthographe et de différencier son CV. C’est d’autant plus important que 81 % des recruteurs sont sensibles à l’orthographe des candidats.

Le Centre Auxilia est centre d’examen, permettant ainsi à ses stagiaires de passer le Certificat Voltaire.

Pour plus de précisions, je vous invite à découvrir le site internet du Projet Voltaire www.projet-voltaire.fr

Stéphane d’Auxilia

Partager :  

Les derniers articles

  • L’ESRP invité dans La Minute Auxilia

    Intervention radiophonique de José et Annabelle de l'ESRP Auxilia dans l'émission "Le téléphone du dimanche".

  • Ils soutiennent Auxilia - Yacine Yahiaoui

    "Les formateurs bénévoles font un travail essentiel et remarquable pour accompagner les jeunes détenus."

    Yacine Yahiaoui, médiateur social

     

     

  • Comment donner le goût de la lecture ?

    Comment enseigner la lecture à distance ?

    Interview de Madame Monique Picq, bénévole à Auxilia entre 2011 et 2021.

  • Un nouveau regard sur le monde

    "Il faut toujours croire en son étoile. S’accrocher, relever la tête, être fier, avoir de la pugnacité. Chacun a sa place, il faut la trouver et je sais que c’est difficile l’ayant vécu."

    Dominique, déficiente visuelle

  • Projet RESCALED

    Peut-on remplacer les prisons par des maisons de détention ?

    Zoom sur le projet RESCALED.

     

    Par Chloé Harnois, en service civique à Auxilia