Actualités

31/01/2022

Écrire pour vivre - Une nouvelle à 4 mains

Depuis 2019, Julie Silvant, bénévole à Auxilia, enseigne l'histoire et la géographie à distance à son apprenant, Olivier, détenu au centre pénitentiaire de Saint-Quentin Fallavier en Isère. Motivé et curieux, Olivier, 57 ans, est devenu lecteur boulimique et de fil en aiguille, il a pris goût à l'écriture, à la grande joie de Julie Silvant.

En février 2020, tous deux se sont lancé un défi : écrire un texte ensemble, sous forme de nouvelle, chacun rebondissant au texte de l'autre en une dizaine de lignes, à la manière des « cadavres exquis », ce jeu collectif inventé par les Surréalistes. Le projet s'est achevé d'un commun accord en décembre dernier et le résultat est bluffant ! Intitulé « L'évasion » (sic), le récit met en scène un héros propulsé dans un lieu mystérieux et irréel. S'agit-il d'un rêve ?

Le passé revient le hanter, les frustrations douloureuses de l'enfance, le souvenir d'un amour... Encouragé par cet exercice original et valorisant, Olivier veut aller plus loin, perfectionner son écriture, son orthographe, découvrir les grands auteurs, et, qui sait, être capable, le moment venu, de mettre ses propres mots sur son destin chahuté.

Nous sommes devant un beau texte écrit à quatre mains, une offrande et un hommage aux forces de l'esprit.

 

Denise Cabelli, journaliste, bénévole Auxilia

L'évasion - une nouvelle à quatre mains

 

Téléchargez la nouvelle en PDF

 

Partager :  

Les derniers articles

  • De l’utilité des activités en prison

    Alors que certaines activités en prison sont remises en cause, rappelons l'utilité des actions pérennes qui favorisent la réinsertion et empêchent la récidive.

  • Auxilia soutient la campagne Internet en prison

    De nombreux bénévoles d'Auxilia sont signataires de la lettre ouverte adressée à la Première ministre pour demander l'accès à internet en prison.

  • Dignité en prison : la France est loin du compte

    La réinsertion des personnes détenues passe par le respect de droits fondamentaux qui ne sont toujours pas respectés dans en France. Les personnes en détention ont ainsi peu de chances d’échapper à la spirale de la récidive. 

     

  • Pourquoi être bénévole ?

    Pourquoi être bénévole ? Pour être plus heureux, prêter main forte aux associations et servir une cause. Rejoignez Auxilia pour aider les personnes détenues !

  • 63 ans de lutte contre l'illettrisme

    Depuis 1959, Auxilia permet aux personnes détenues en situation d'illettrisme d'acquérir les compétences de base qui favorisent leur réinsertion.