Actualités

24/04/2018

POINT D'ACCUEIL DE JOUR

Le Point d’Accueil de Jour a été repris par l’Association AUXILIA et rattaché au Pôle Hébergement Insertion. Qu’est-ce que ce Point Accueil de Jour ?
À qui s’adresse-t-il ? Quelles en sont les finalités ?
Quelques éléments de réponse…

 

Un Point… Comme un ancrage, comme un repère pour des personnes sans domicile fixe.
Il permet à des personnes fortement désinsérées de pouvoir bénéficier de prestations répondant aux besoins fondamentaux (se laver, se nourrir, se réchauffer, se mettre à l’abri).
Au-delà, cette structure a pour mission la re-création du lien social, préalable à tout travail de réinsertion socio-professionnelle. Un accompagnement social peut aussi être proposé par un éducateur spécialisé pour l’ouverture des droits, l’accès à l’hébergement ou au logement.

Le public ?

Les bénéficiaires sont des hommes et des femmes majoritairement isolés et sans domicile fixe.

 

Dormir dehors ?

Être exclu du système, vivre au jour le jour… Voilà le quotidien d’une grande majorité des personnes accueillies. Cet Accueil de Jour permet de ramener ces personnes dans la société, qu’elles n’ont jamais tout à fait quittée, mais dont elles n’arrivent pas à faire complètement partie.
La vie dans la rue est épouvantable et cet Accueil de Jour vient ramener un peu de sens, de dignité… Un espace où déposer sa colère, sa rage ou son désespoir.
Comme le dit P. Declerck dans son ouvrage Les Naufragés : « La rue est une horreur. La rue est une terreur. La rue est une torture. La rue est un crime ignoble commis à chaque heure du jour et de la nuit contre les faibles et les innocents ».
Pour ces personnes-là, le Point Accueil de Jour est un premier jalon de réhabilitation sociale.
 
L’accueil de jour pour qui d’autre ?

Nous assistons aussi à l’émergence d’un nouveau public, à savoir les familles en situation de grande précarité vivant à l’hôtel.
Nous allons ouvrir un nouvel espace collectif dédié aux familles avec des activités à destination des enfants (goûters, ateliers divers, aide aux devoirs ou à la scolarité). Ce nouveau projet est en construction.
Une prestation spécifique

Nous avons obtenu un agrément de 350 places pour domicilier, c’est-à-dire donner une adresse à des personnes qui en sont dépourvues. Ce service est primordial, notamment par rapport à l’ouverture des droits (toutes les administrations demandent une adresse aux personnes qui souhaitent bénéficier d’une aide).

Le PAJ donc…

Nous n’avons pas de solution miraculeuse pour changer leur existence et leurs conditions de vie… Nous travaillons l’obtention de places en hébergement ou l’accès au logement, mais nous ne pouvons pas créer de places…
Finalement, nous amenons du lien social, une accroche, du temps, de l’écoute, quelquefois un café simplement, un accompagnement et de la dignité. Retenons pour la dignité cette définition de Paul Ricoeur : « respect que mérite quelqu’un, idée que quelque chose est dû à l’être humain du fait qu’il est humain ».  

                     
Anne-Catherine DUCARTERON
Directrice Adjointe

Pôle Hébergement Insertion

Partager :  

Les derniers articles

  • La Lettre - Enseigner en prison

    Édito de La Lettre Auxilia - 1 er trimestre 2019

    La Lettre d'Auxilia est le magazine trimestriel de l'association, publié grace à la contribution de nos bénévoles.

  • Auxilia dans l'émission Philantropia

    Deux bénévoles d'Auxilia ont été invités dans l'émission Philantropia de Radio Notre Dame (100.7) diffusée en Ile-De-France. C'était une belle occasion de détailler les actions de notre association et parler des fonction des bénévoles formateurs à distance mais aussi du rôle du correspondant de prison.

  • On parle d'Auxilia dans la presse régionale - JSL

    Michelle Vejux, déléguée régionale d'Auxilia a organisé une réunion locale. 

    JSL, Le Journal de Saône et Loire, revient sur cette rencontre.

    PARAY-LE-MONIAL 

     

     

  • Justice 2ème Chance

    Auxilia et J2C travaillent sur des projets concernant la MA de Nanterre et envisagent de répondre ensemble aux appels à projet de la Fondation de France et du Programme 100 % inclusion.

  • Enfermés mais vivants - Documentaire de C.Davigo

    Retour sur la projection du documentaire "Enfermés mais vivants" de Clémence Davigo dans les locaux de l'Atelier 44 situé dans le 19e arrondissement de Paris.