Actualités

09/09/2019

Dépasser les situations d’illettrisme

Une expérimentation à la maison d’arrêt d’Amiens et Auxilia une nouvelle chance, autour du code de la route.

 

Objectifs de l’expérimentation :

Il s’agit de développer une action de remise à niveau à la maison d’arrêt d’Amiens en créant des outils et supports destinés à des personnes incarcérées en difficultés de lecture et d’écriture avec la langue française (situation d’illettrisme). 

 

En lien avec un groupe de bénévoles-ressource, et grâce à l’appui de la fondation M6 qui finance l’action, nous avons élaboré un parcours de formation qui permettra l’acquisition de savoirs de base grâce à des exercices adaptés autour du Code de la route.

Le Code de la route est ainsi un prétexte pour une remise à niveau en français et s’avère être un levier motivant pour les apprenants.

L’entrée « code de la route » est un point de départ pour donner envie d’apprendre à ceux qui seraient découragés du fait d’un passé scolaire douloureux et peu gratifiant.

 

Les 3 modules (chacun comprenant 7 séances de 2h30 environ, soit au total, 21 séances ou 52h d’accompagnement) sont conçus pour des petits groupes de 5/6 personnes sur des sujets divers tels que : alcool au volant, citoyenneté, civisme et conduite dans la circulation, entretien/ réparation de son véhicule et gestion de son budget, etc.

 

Cette expérimentation sera aussi l’occasion de compléter un parcours de remise à niveau qui pourra se poursuivre à l’issue de l’incarcération avec la mission locale ou une association prête à accompagner un apprenant sur le chemin de son insertion future (l’obtention du permis de conduire étant l’une des issues positives possibles).

En effet, nous avons cherché à tisser un réseau de partenaires associatifs locaux et susceptibles d’être mobilisés à l’issue de l’incarcération.

Par la suite, l’objectif est de construire et d’expérimenter un ensemble d’outils qui, après validation en présentiel, seront proposés comme supports pour l’enseignement par correspondance.

 

Pour tester cette approche méthodologique, nous aurons la chance de pouvoir nous appuyer sur la contribution de la responsable locale de l’enseignement de la Maison d’Arrêt d’Amiens.

 

D’autres bénévoles ont commencé à tester les 1ers modules, qu’ils soient remerciés également.

 

Pour en savoir plus ou mettre en place l’action dans un établissement qui serait intéressé, n’hésitez pas à prendre contact avec Anne-Marie Lallement, coordinatrice du projet.

Partager :  

Les derniers articles

  • L'activité des correspondants de prison reprend

    Retour des correspondants de prison Auxilia en détention, de nouveau au côté des apprenants 

  • Ateliers ESRP : Sensibilisation aux addictions

    L’équipe psycho-sociale et des formateurs de l’ESRP ont participé récemment à un atelier très instructif animé par l’association Addictions France.

  • Convention Auxilia - ANVP

    L'ANVP et Auxilia, associations reconnues d'utilité publique. accompagnent des personnes détenues en vue de leur retour le plus harmonieux possible dans la société.

  • Auxilia, co-signe une lettre ouverte aux députés

    Auxilia et 18 autres associations et organisations intervenant dans le champ prison-justice ont adressé une lettre ouverte aux députés dans le cadre de l'examen du projet de loi pour la "confiance" dans la justice entamé le 18 mai.

  • Ils soutiennent Auxilia - Michel ATANGANA

    Michel Atangana : "Je voudrais dire aux formateurs que le travail sur le mental est primordial pour aller de l’avant. Il faut redonner confiance aux détenus et vous le faites à merveille. Et vous, détenus, vous devez tout faire pour sortir grandis de cette épreuve."