Devenir correspondant de prison

prison

 

Propre à notre association, la fonction de correspondant de prison Auxilia (CP Auxilia) consiste, pour le bénévole qui l’assume, à aller rencontrer au sein d’un établissement pénitentiaire une personne détenue engagée ou souhaitant s’engager dans une formation avec Auxilia. Ces entretiens sont souvent épisodiques, parfois réguliers, selon les nécessités.

 

Entrer dans une prison avec la volonté d’aider ceux qui font appel à nous et nous accordent leur confiance n’est pas une démarche neutre. Elle suppose de se débarrasser de nombre de préjugés mais aussi de savoir garder de la distance. De n’oublier jamais que ce sont avant tout des hommes et des femmes que nous rencontrons, des êtres humains certes en détention, mais des personnes qu’on ne peut jamais réduire à ce seul statut temporaire. Rencontrer ces personnes détenues est une expérience chaque fois différente, source de réflexion toujours enrichissante pour le bénévole qui la pratique. L’occasion aussi de recueillir une reconnaissance forte et émouvante de la part de celles et ceux auxquel(le)s nous tendons la main.

 

Entrer ainsi en prison est aussi découvrir la réalité d’un univers, le monde carcéral, sur lequel planent ombres et phantasmes…

 

La première rencontre du CP Auxilia avec une personne détenue (entretien initial ou « première visite ») fait suite à la demande d’inscription reçue au siège. Elle permet d’apporter à la personne détenue toutes les explications sur nos cours gratuits par correspondance et notre fonctionnement, d’aider au choix ou de s’assurer du bien-fondé de la formation demandée, voire de proposer une formation plus adaptée au parcours et au projet de l’apprenant.

Ecoute et bienveillance sont les piliers de cet échange dans un dialogue plus riche que ne peuvent l’être de simples formulaires papier.

 

Cette première visite fait l’objet d’un compte rendu aux services de l’Enseignement à distance (EAD) au siège d’Auxilia qui instruit la demande d’inscription jusqu’à la désignation d’un formateur/enseignant pour engager le cours.

 

Le correspondant Auxilia peut ensuite, au fil du temps, revenir rencontrer la personne engagée dans sa formation pour faire le point avec elle, recueillir ses attentes et ses éventuelles insatisfactions. Il peut aussi être sollicité par le bénévole formateur/enseignant qui l’alerte sur une démotivation de son apprenant, une régularité de travail rompue… Là encore l’écoute, la bienveillance et l’empathie sont les cartes maîtresses du correspondant pour dénouer la situation, remotiver la personne détenue, lui permettre de retrouver confiance. Voire, parfois, lui apporter, en se coordonnant avec le formateur/enseignant, des éclaircissements sur le cours qu’elle a reçu et le travail qui lui est demandé.

 

Le correspondant de prison Auxilia est aussi amené à avoir des échanges avec différents services de l’Administration pénitentiaire, la direction de l’établissement où il intervient, bien sûr, mais aussi le Service pénitentiaire d’insertion et de probation (SPIP) ou le Responsable local de l’enseignement (RLE). Il est également invité à participer autant que possible à des échanges avec les autres bénévoles d’Auxilia, localement, régionalement ou au niveau national, ainsi qu’avec d’autres acteurs associatifs intervenant dans le même établissement.

 

Vous souhaitez nous rejoindre pour devenir correspondant de prison dans l’établissement pénitentiaire le plus proche de chez vous ?

Adressez-nous votre candidature 

Vous serez contacté par un responsable de l’association pour un entretien destiné à bien cerner vos motivations, nous assurer qu’elles sont en harmonie avec nos valeurs, nos missions et notre charte du bénévolat, et bien sûr de répondre à toutes vos questions.

Une fois agréé par notre association, vous serez accompagné par Auxilia pour vos démarches auprès de l’Administration pénitentiaire en vue d’obtenir le laissez-passer nécessaire. Sachez que, avant de donner cet agrément, l’Administration pénitentiaire s’assurera notamment que vous disposez d’un casier judiciaire vierge et vous convoquera pour un entretien préalable.

 

Vous êtes convaincu de l’intérêt de ce bénévolat et vous souhaitez vous engager avec nous ? Vous avez d’autres questions ? N’hésitez plus ! Prenez contact avec nous en remplissant ce formulaire.

À découvrir aussi...

  • Réforme du travail en prison : communiqué commun

    La réforme du travail en détention, dont une partie entre en vigueur ce 1er mai, entérine un certain nombre d’avancées, mais échoue malheureusement à renverser ce paradigme.

    Auxilia est cosignataire du Communiqué de presse réunissant 23 organisations.

  • Écrire pour vivre - Une nouvelle à 4 mains

    En février 2020, une bénévole Auxilia et son apprenant  se sont lancé un défi : écrire un texte ensemble, sous forme de nouvelle, chacun rebondissant au texte de l'autre en une dizaine de lignes ...

  • Réinsertion : les promotions Victor Hugo

    Auxilia et Justice 2ème chance (J2C) proposent au sein de plusieurs prisons en Ile-de-France, un parcours d’accompagnement pour faciliter la sortie et la réinsertion.